Les smartphones font pousser une corne sur nos crânes 🦄

J’ai toujours été impressionné par le corps humain 🤔

Lui qui est si parfait, qui sait s’adapter à notre environnement (👱🏻‍♂️🧔🏿), qui sait se défendre des agressions extérieures, qui s’adapte encore et toujours à notre évolution (coucou Darwin 👋)…

Évolution du corps Humain

Et avec notre mode d’évolution rapide (d’un point de vue technologique) de ces dernières années, notre corps montre une nouvelle fois qu’il est prêt à tout pour palier à nos vices !

Hé oui, des spécialistes David Shahar et Mark G. L. Sayers ont rendu public une étude qui montre que notre corps à réussi à s’adapter à l’utilisation des smartphones/tablettes en ajoutant une petite excroissance à la partie basse de notre crâne : une petite corne/queue… Appelle ça comme tu veux 🤓

Excroissance à la base du crâne due à l’utilisation des smartphones

Alors, je t’arrête tout de suite, pour l’instant, rien ne prouve que cette étude certifie que cette excroissance est la résultante de l’utilisation des smartphones mais quand même, cela laisse à réfléchir.

En effet, ces chercheurs ont mené cette étude auprès de 214 patients âgés de 18 à 30 ans et 40% d’entre eux, présentaient cette petite queue à l’arrière du crâne. Petite queue de quelques millimètres seulement, même si la plus grande observée faisait tout de même 3,5 cm ! 😳

Leurs hypothèses restent sérieuses et à prendre en considération : quand tu utilises un smartphone (ou tout autre objet technologique porté devant ton visage), tu as tendance à baisser la tête. De fait, le poids porté sur le devant du crâne n’est pas habituel. Ton corps a donc potentiellement développé cette petite corne pour contre-balancer ce manque d’équilibre !

Du coup, c’est décidé, la prochaine fois que je dois passer une radio du crâne, je demande si je vais me transformer en licorne ou pas. Pas toi ? 🦄

1 commentaire sur “Les smartphones font pousser une corne sur nos crânes 🦄

Répondre à Daphnée - 1parenthèse2vies Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.